Ishtar


Forum destiné aux utilisateurs francophones du logiciel Ishtar, logiciel libre de gestion et d'inventaire en archéologie.

Le forum a été déplacé. Il est maintenant disponible ici. Cet ancien forum est laissé pour un temps en lecture seule avant qu'une redirection automatique ne soit mise en place.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 2021-03-01 12:41:37

Valérie-Emma / Nawa
Administrator
Inscription : 2013-09-13
Messages : 8
Site Web

Développements importants réalisés en 2020

Développements déployés sur les instances début 2021

Contenants imbriqués / nouvelle gestion des contenants

Développement financé par le service d'archéologie départementale de Charente-Maritime et Iggdrasil

La demande initiale consistait à pouvoir imbriquer des contenants les uns dans les autres ; pouvoir indiquer qu'une boîte pour objets fragiles est dans une caisse par exemple. Jusqu'à présent, pour cet exemple, il fallait entrer la caisse en tant que localisation de la boîte, mais alors cela n'était pas lié à la fiche de ladite caisse, ou il fallait signaler en commentaire de l'objet ayant pour contenant la caisse qu'il était dans la boîte à l'intérieur de cette caisse.

Pour répondre à ce besoin, et en anticiper d'autres, outre le fait d'ajouter une notion de contenant parent / contenant enfant, nous avons en fait procédé à une vaste refonte de la gestion des localisations des contenants.
Maintenant chaque localisation (salle, vitrine, travée, étagère, etc.) est un contenant à part entière. Nous avons introduit pour cela la notion de mobilité ; les anciennes localisations sont des contenants immobiles, les caisses, boîtes, cartons sont des contenants mobiles.

Cela permet notamment que chaque localisation ait sa propre fiche, avec l'ensemble de son contenu et des statistiques sur ce contenu présenté sur ladite fiche.

Cela permet également beaucoup plus de souplesse. Malgré la souplesse que nous pensions suffisante en permettant que chaque lieu de conservation ait ses propres divisions, cela ne répondait pas au besoin de certains dépôts ayant par exemple une fonctionnement différent au rez-de-chaussée et à l'étage, ou de musées ayant des salles avec vitrines et des réserves avec travées et étagères (notre préconisation était alors de faire de chaque sous-lieu avec un fonctionnement à part un lieu de conservation à part entière ; le problème ne se pose maintenant plus :-)).

Un travail a été réalisé pour que le fonctionnement des importeurs qui utilisaient le système de localisation soit préservé. Les localisations indiquées sont créées directement en tant que contenants parents du contenant concerné.

Si vous saisissez directement les localisations dans Ishtar, il faut maintenant les indiquer comme contenant parent du contenant que vous localisez.

La saisie précédente des localisations étant libre, il y a bien évidemment maintenant de nombreux doublons sur certaines instances (exemple : "rez-de-chaussée", "Rez-de-chaussée", "rez de chaussée"). Pour vous permettre de régler cela, vous trouverez maintenant dans le menu Contenants un système de fusion (automatique et manuelle) comme il existait déjà pour les personnes et organisations dans l'annuaire.
La fusion automatique n'est pas automatique, contrairement à ce que ce nom laisse croire. Le logiciel vous propose en fait des doublons qu'il pense avoir repérés automatiquement ; c'est à vous de les valider (ou non ; vous pouvez indiquer que "étagère H5" et "étagère H5 ?" ne sont pas un doublon, ainsi Ishtar ne vous le proposera pas à nouveau).
La fusion manuelle vous permet de sélectionner vous-mêmes des doublons et cela peut être plus efficace de sélectionner vous-mêmes les 4 graphies différentes d'une même localisation pour les fusionner en une seule fois, et bien entendu cela vous permet de faire des fusions sur des termes légèrement différents que le logiciel ne repèrera pas seul (ex : "rez-de-chaussée" et "rdc", "Meuble C" et "C").
Dans un premier temps, il vaut mieux commencer par une fusion manuelle au plus haut niveau, car les propositions de fusion automatiques ne sont pas triées. Ainsi par exemple si vous avez votre salle de premier niveau doublonnée "Rez-de-chaussée" et "rez-de-chaussée", les fusions automatiques vont vous proposer toutes les divisions inférieures (travées, étagères, etc.) une par une ("Salle rez-de-chaussée | Travée A | Étagère 7" et "Salle Rez-de-chaussée | Travée A | Étagère 7"). Si en revanche vous fusionnez les deux rez-de-chaussée avec une fusion manuelle, toutes leurs divisions identiques seront également fusionnées, en une seule manipulation.

Vous pouvez également maintenant procéder à des réattributions de type de contenants par lot au niveau du tableau de recherche contenants. (Par exemple des vitrines enregistrées en tant qu'étagère en raison du système précédent peuvent être réattribuées en tant que vitrines [à condition de créer si nécessaire le type "Vitrine"]).

Documentation

Développement financé par le Service Régional d'Archéologie (DRAC) d'Île-de-France

Ce développement modifie le modèle de données concernant les documents, afin de permettre les nouvelles fonctionnalités suivantes :

  • création de nouveaux champs afin de mieux décrire certains types de documents, par exemple :

    • format, support, échelle, pour les documents d'archives de fouille ;

    • différents champs de notice bibliographique pour les articles, rapports, etc. ; précédemment une partie des infos finissaient dans le champ "Commentaire" faute de champ adéquat.

  • via ces nouveaux champs, mise en conformité des documents avec les normes DublinCore et COinS, deux normes permettant de décrire des documents de manière simple et standardisée (cela permet notamment de récupérer maintenant simplement les informations de la fiche Ishtar d'un document dans Zotero). Quelques informations sur les correspondances entre Ishtar et ces normes dans la documentation.

  • possibilité d'associer les documents à des contenants (et donc de réaliser la gestion de la bibliothèque des rapports de fouille et celle des archives de fouille sur le même modèle que la gestion des dépôts archéologiques).

Étiquettes

Développement financé par le Service Régional d'Archéologie (DRAC) des Pays-de-la-Loire

À l'instar des modèles de documents, il est maintenant possible de générer des étiquettes. Contrairement aux modèles de document généré depuis la fiche d'un élément d'un élément principal (Opération, Site, Mobilier, Contenant, etc.) pour peu qu'un modèle existe, les étiquettes peuvent maintenant être générées depuis le tableau des résultat de recherche, via le menu "Étiquettes" (sous le tableau, en bas à gauche).
Tutoriel à venir.

Hors ligne

Pied de page des forums